LOGISTIQUE AGRICOLE
L’AsLoB envisage un secteur agricole dans lequel les acteurs ont accès à des intrants de qualité, délivrés par des chaînes logistiques performantes et durables , gérées par des professionnels compétents, connectés et engagés pour assurer une sécurité alimentaire absolue aux populations.
LOGISTIQUE EDUCATIVE
L’AsLoB envisage un secteur éducatif dans lequel les prestataires (Entités de formation) ont accès à tous les outils nécessaires à une éducation de qualité dispensée et gérée par des professionnels compétents, connectés et engagés à former des cadres de nouvelle génération.
LOGISTIQUE ENVIRONNEMENTALE
L’AsLoB envisage un monde où tous les biens et services produits et consommes par les populations sont délivrés par des chaînes d’approvisionnement performantes, durables, respectueuses des normes environnementales et gérées par des professionnels compétents, connectés et engagés pour préserver la vie sur terre.
LOGISTIQUE DE SANTE
AsLoB envisage un secteur de santé dans lequel les patients ont accès à des produits de santé de qualité, délivrés par des chaînes d’approvisionnement performantes et durables gérées par des professionnels compétents, connectés et engagés pour sauver des vies humaines.

:)

ASPECT TECHNIQUE ET PRATIQUE DANS LA VIE DE L’HEVEA.


Dans la sous-région, la Côte d’Ivoire (7è rang mondial en 2010 avec 230 000 T) est référencée pour la production agricole : cas de l’hévéa. En effet, elle est en train de se mettre au plus haut niveau parmi les pays producteurs d’hévéa dans le monde. Aussi, les revenus substantiels que procure le caoutchouc  suscitent-ils, un engouement ? Bien sûr que oui ; et c’est pour cela qu’une plantation aujourd’hui, exige le respect d’un certain nombre de règles.

CIFORH renseigne donc les Planteurs sur les exigences de la filière :

 

- Quel clone choisir ?

D’abord, un clone c’est un arbre ayant les mêmes caractéristiques (écorces, graines, résistance aux maladies). Au nombre des clones disponibles et d’actualité en Afrique de l’Ouest, on peut citer : le Irca 18, le GT1, le PB 217, le Irca 41, le Irca 230, le Rric 100, le PB 260, le Pr 107 il y a tellement de clones que certains sont même supprimés de la liste technique des clones recommandés par les Spécialistes. Il s’agit de surtout du Irca 18 selon l’Ingénieur Agronome Gagne Yeddoh Michel du Centre national de recherches agronomiques (CNRA) concluait que ce clone est devenu une menace pour la filière. CIFORH propose alors des clones tels que les clones cités plus hauts et disponibles sauf l’Irca18.

Vocabulaire  technique

Adventice : mauvaise herbe, plante qui pousse sur un terrain cultivé sans y avoir été semée ou plantée et qui concurrence avec les  plantes cultivées.

Gourmand : rejet à croissance rapide et verticale qui se développe sur les troncs du cacaoyer.

Pivot : racine principale la plus développée en général, qui s’enfonce droit dans le sol et d’où partent les racines secondaires nettement moins développées.

Mirides : les mirides ou capsides sont des insectes piqueurs et suceurs de la famille des punaises. Ils sont les insectes qui provoquent les dégâts les plus importants sur le cacaoyer pâle ou vert foncé et de taches jaunâtres.

Latex : substance laiteux extraite de l’arbre d’hévéa au cours de la saignée. Il sert à la production du caoutchouc naturel.

Fond de tasse : le latex coagulé qui est récupéré après chaque ramassage pendant la saignée.

Une planche : bande de terre cultivée dans un jardin.

Encoche sèche : saignée de l’hévéa sans écoulement.

Défoliation : chute des feuilles en période froide.

Réfoliation : réapparition des feuilles d’hévéa

Fomès : champion parasite du sol qui cause la pourriture des racines de l’hévéa.

Corynespora : champion parasite responsable de la maladie de la chute des feuilles d’hévéa.

Recépage : technique à couper ou à tailler un arbuste près de terre pour faire venir des pousses plus fortes.

Stump : souche de l’arbre d’hévéa.

Le contrat de vente à terme : c’est l’engagement commercial entre un vendeur et un acheteur aux fins d’échanger un produit déterminé à un prix convenu et à une date future .

Le contrat de vente physique : une institution dont le but est d’assurer l’organisation des transferts de produits. Les contrats conclus, ici, portent sur des produits physiques et débouchent nécessairement sur la livraison aux conditions et clauses définies.